Votre chat est-il doté d’une capacité à prévoir la pluie ?


La croyance populaire selon laquelle les chats peuvent prévoir la pluie est ancrée dans de nombreuses cultures à travers le monde. Bien que cela puisse sembler être une simple crédulité, il y a souvent des observations qui semblent soutenir cette idée.

Selon cette dernière, si un chat passe sa patte derrière son oreille ou sa tête pendant sa toilette, cela serait un signe de pluie imminente. Comme pour de nombreuses superstitions liées aux chats et à d’autres animaux, cette thèse est souvent le résultat de traditions populaires et de Folklore.

Une explication possible de cette capacité perçue est que les chats sont sensibles aux changements de pression atmosphérique. C’est-à-dire qu’avant une perturbation météorologique, la température tend à baisser. Dans cette mesure, cela peut affecter le comportement des animaux sensitifs. Les chats, possédant des sens aiguisés, pourraient être capables de détecter ces modifications. Et ce, bien avant que les humains ne remarquent des signes visibles de mauvais temps.

De plus, les chats ont un sens aigu de l’ouïe et peuvent être sensibles aux sons associés à l’approche d’une tempête. Par exemple, le tonnerre lointain ou le bruit du vent. Ces sons pourraient les mettre en alerte. Et par conséquent, les inciter à se comporter de manière inhabituelle. Un chat aurait donc la capacité de prévoir la pluie ?

Il est également possible que les changements dans l’humidité de l’air ou dans les champs électriques avant une grosse averse puissent influencer le comportement des chats. Malgré cela, les mécanismes exacts de leur sensibilité aux conditions du temps ne sont pas entièrement compris. Il serait possible que les humains aient associé ce comportement à la prédiction de la météo. En somme, il n’y a pas de preuve directe sur le fait qu’ils possèdent un baromètre interne.

Dans la longue histoire maritime, les marins ont souvent eu recours à diverses méthodes pour prévoir les tempêtes. Et ainsi, naviguer en sécurité sur les mers tumultueuses. Parmi les nombreuses superstitions et croyances qui entourent la navigation en mer, il existe une théorie bien particulière. Celle que les chats pouvaient prévoir l’orage était répandue dans de nombreuses cultures côtières.

Pour commencer, les navigateurs ont souvent remarqué que les chats à bord des navires semblaient parfois agités ou tourmentés avant l’arrivée d’une tempête. Certains observateurs ont noté que ces derniers devenaient nerveux. Ils miaulaient de manière inaccoutumée ou se cachaient juste avant le début du mauvais temps. Ces observations ont conduit à spéculer. Le fait étant, que les chats étaient capables de détecter des changements subtils dans l’atmosphère qui annonçaient l’approche de la pluie.

En conséquence, si un chat devenait soudainement inquiet ou se comportait de manière inhabituelle, cela pouvait être perçu comme un signe de mauvais augure à venir. Certains capitaines de navires prenaient ces manifestations très au sérieux. À partir de cela, ils envisageaient rapidement des mesures très strictes afin de pouvoir se préparer à affronter la bourrasque.

Par ailleurs, les cols-bleus étaient souvent très superstitieux. En effet, ils croyaient en divers présages et avertissements liés à la navigation en mer. La croyance en la capacité des chats à prévoir la pluie et le mauvais temps s’inscrivait donc dans ce contexte plus large de superstition maritime. Notamment, une mauvaise capture de poisson, un décès en mer ou encore un voilier encalminé etc.

En plus de leur réputation supposée de prédicteurs de tempête, les chats étaient également appréciés à bord des navires pour leur capacité à contrôler les populations de rats et de souris. Les navigateurs considéraient les chats comme des compagnons utiles et précieux lors de longs voyages en mer. De plus, leur présence à bord était souvent considérée comme essentielle à la vie maritime. Les rongeurs pouvant endommager les provisions et les cordages. Ils étaient forcément indispensables à la protection des fournitures et de l’équipement du bâteau.

En résumé, la croyance selon laquelle les chats pouvaient prévoir les perturbations était commune parmi les marins de l’époque. Et même si cette notion peut sembler être une simple anecdote aux yeux des observateurs modernes, elle était autrefois sérieusement prise en compte. Surtout par les matelots, qui cherchaient des moyens de naviguer en toute sécurité sur les mers souvent dangereuses.

À priori, votre chat n’a pas directement la capacité de prévoir la pluie. Les chats ne possèdent pas littéralement un « baromètre », comme instrument de mesure à l’intérieur du corps. Toutefois, ils sont connus pour avoir une réceptivité aiguë à certains changements atmosphériques. Cette dernière est principalement attribuée à des sens développés ainsi qu’à leur capacité à détecter des variations subtiles dans l’environnement. Néanmoins, il est important de noter que le comportement félin peut varier considérablement d’un individu à l’autre. Ce qui est vrai pour l’un, ne le sera pas nécessairement pour un autre.

Même si certains propriétaires de chats affirment que leurs animaux réagissent de manière étrange ou inexpliquée avant de voir la pluie arriver, il apparait peu probable de manière scientifique que cela soit réellement possible. De surcroît, les chats peuvent être influencés par l’environnement, leur santé et d’autres facteurs. Ces derniers auront fatalement tendance à affecter leur comportement. Il est donc possible que cela soit lié à un processus de toilettage habituel (« Pourquoi la toilette du chat est-elle si importante ? »). Ou encore, à leur sensibilité aux changements de la pression de l’air. En tout état de cause, cela reste largement spéculatif.